Se connecter
News
Nice Dressage d'Hiver

Nice Dressage d'Hiver

il y a 3 semaines

DRESSAGE

En ce week-end du 28 février au 1er mars, Nice Cheval Evènements (06) organisait un concours national de dressage, comprenant notamment des épreuves Pro-Am. "Le temps était convenable, un peu couvert et sans trop de pluie. Certes moins beau que lors du CSI la semaine dernière... On avait un plateau un peu réduit mais de qualité, puisqu'il y avait deux membres de l'équipe de France, Alexandre Ayache et Pierre Volla. Au total, entre les Jeunes et les Seniors, on a eu 11 chevaux en Grand Prix, ce qui est pas mal pour notre secteur, sachant que c'était un vrai Grand Prix et non pas un Préparatoire. Au départ, il s'agissait d'un National associé au CDI, mais ce dernier a été annulé. On a finalement gardé le National, qui est monté en Pro Elite, pour pouvoir quand même accueillir la Tournée des As Jeunes et la Tournée Super As Poneys, en présence de l'entraineuse nationale, Muriel Leonardi, et du vétérinaire fédéral" expliquait Jean-Christophe Comet.

Alexandre Ayache (© Frank Marioton)

Dans le Pro Elite Grand Prix, 8 couples étaient engagés. Alexandre Ayache, venu en voisin, s'y est offert l'intégralité du podium, terminant notamment 1er avec Double Dutch : "il n'y a pas grand-chose à dire sur ce cheval, c'est un phénomène ! Au moment où je suis rentré en piste, j'étais déjà sûr d'avoir gagné avec Zo What. Du coup, comme ce n'était que le 2ème Grand Prix de Double, j'ai plus cherché à le travailler, sans lui mettre trop de pression, pour construire l'avenir. C'est un cheval en lequel on croit vraiment et que de très bons cavaliers nous envient. Il n'a aucun point faible et peu de chevaux arrivent à bouger de la manière dont il bouge, que ce soit dans les passages-piafs, dans les pirouettes ou dans les appuyers au trot. Mais, ce week-end, je trouve qu'il n'a pas pris assez de points par rapport à la reprise qu'il a faite, sans faute et seulement notée à 69.747 % alors qu'il aurait pu atteindre un 73 % en Inter… On fait toujours davantage de points en Inter qu'en National ! En sortie de piste, les commentaires étaient très enthousiastes mais Double n'a finalement obtenu que quelques dixièmes de plus que Zo What. Ce serait bien que les juges français tirent les chevaux vers le haut et mettent un 9 quand c'est mérité ! Il faudrait vraiment chercher à faire évoluer les choses, il en va de l'avenir de notre sport. On espère que ça changera un jour…" Alexandre Ayache a donc pris la 2ème place avec Zo What, noté à 69.167 % : "Zo What était un peu crispé dans ce Grand Prix. Il y avait beaucoup de vent et il a été un peu perturbé par un sac de sable qui dépassait un peu de la lice. Après, sur sa reprise, il n'y a pas grand-chose à redire. Si ce ne sont encore les écarts de jugement… Mais je suis très content du cheval, il bouge de mieux en mieux. Même quand il s'inquiète, il ne fait plus de faute dans les exercices. Il commence à être un vrai cheval de Grand Prix !" A noter que Zo What terminera en tête de la Libre le dimanche, sur le score de 74.500 %. Et la 3ème marche du podium de ce Grand Prix est donc également revenue à Alexandre Ayache, ici en selle sur El Rei II Sernadinh Csm, noté à 66.123 % : "El Rei a fait une reprise sans-faute, bien qu'avec un galop un peu crispé. Mais avec un passage-piaf comme on les connait… Forcément, en passant derrière le 69 % de Double, El Reil n'a pas pu prendre de points… Tout était faussé !"

Dans le Pro Elite Grand Prix Spécial, seul Alexandre Ayache était engagé, alors associé à Farao da Raia: "c'était la 1ère fois que je tournais Farao, qui est habituellement monté par ma femme (Grete Püvi Ayache). Et je me suis effectivement rendu compte qu'il n'était pas exactement pareil à la détente et en piste. Aux championnats d'Europe avec Grete, le cheval avait été très bien à la détente mais trop timide en piste. Ce week-end, il n'était pas très bien sur le Grand Prix, il me passait derrière les jambes (5ème à 64.239 %). Mais il était beaucoup mieux sur le Grand Prix Spécial (66.596 %). Comme j'étais tout seul, j'ai davantage cherché à le travailler qu'à faire des points. C'est un cheval un peu compliqué et cela nous permet d'échanger nos impressions avec Grete…" Interrogé sur son programme des semaines à venir, Alexandre n'a pu que rester flou : "on avait engagé Ornago en Italie mais, à cause du Coronavirus, c'est mort… On a fait la demande avec Double et Zo What pour aller sur le 4* de Madrid mais ça risque d'être compliqué aussi. Sinon, on pourra éventuellement aller à Vidauban ou se mesurer aux autres Français sur le Grand National de Jardy. C'est un peu rageant pour une année olympique alors qu'on a de très bons chevaux…"

Pierre Volla (© Frank Marioton)

En Pro 1, le Grand Prix a été attribué à Rachel Bastady (Grand Est) qui montait Fandango d'Arx. La Préliminaire avait été remportée par le Ligérien Pierre Volla, qui présentait ici Silvermoons Mariechen, notée à 64.268 % (2ème du Grand Prix Pro 1 à 64.079 % et 6ème du Grand Prix Pro Elite le 1er jour à 61.232 %). Pierre : "je ne m'attendais pas à de grandes merveilles car la jument n'avait pas fait de concours depuis ses 6 ans (elle en a maintenant 12). C'était donc pour moi une découverte en concours, en Pro Elite et Pro 1, ce qui était assez audacieux. J'ai plutôt monté pour le travail et pour voir comment elle se comportait. C'était plus un concours de visualisation et de détection des points à travailler. Il y a eu plein de fautes, des bonnes et des mauvaises surprises sur la présentation. J'ai cherché à savoir comment la monter en piste… Mais ça a été très constructif, puisqu'on a notamment vu ses gros points forts, dans son piaffer, dans l'expression dans le trot... Il y a encore des fautes sur les lignes de changements de pieds et le passage, à régler en piste. Il faut que la jument puisse voir de la piste et moi aussi ! Cela faisait longtemps que je n'étais pas sorti non plus, j'avais un peu  d'appréhension à revenir en concours… Il n'y a pas de secret, il faut tourner pour être bon !"

En Pro 2, Rémi Fruchard et Vuitton d'Argeville étaient les seuls engagés : "avec Vuittton, nous avons fait notre rentrée sur ce concours de Nice en engageant les Pro 2 Préliminaire (64.781 %) et Grand Prix (63.728 %). Une nouveauté pour nous ! Le cheval a été un peu en dedans ce week-end et je découvrais le tracé du Grand Prix. L'exigence augmente et c'est très excitant de dérouler ce niveau d'épreuve ! Après avoir rapidement évolué la saison dernière de A10 à A6, c'est encore un cap que nous franchissons. Il faut peaufiner tous les détails et s'approprier les tracés en se mettant au boulot !"

 

Tous les autres résultats détaillés sur

https://ffecompet.ffe.com/concours/202006037

 

Toutes les photos sur

https://www.jingoo.com/fmp/

 


Voir toutes les news
publié par
auteur

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.

FACEBOOK